Stefania Becheanu et Myriam Suchet : Quant à je (Kantaje), de “la langue” aux oreilles, lundi 4 octobre 2021

Un entretien de recherche-création croisant nos pratiques respectives suivi d’une performance sonore expérimentale.

Invitée à se saisir de l’œuvre de Katalin Molnár à sa manière, Stefania Becheanu a réalisé une installation immersive dans le cadre de l’exposition collective Quand, soudainement :

“Que se passe-t-il quand, soudainement, vingt-cinq artistes ou collectifs d’artistes réunis en un même lieu interrogent la question du récit et les changements qu’il peut apporter ? Quelles réouvertures des possibles peuvent émerger de leur rencontre, de leur dialogue entre elles, eux, le public ? Comment nos interactions avec ces situations imaginaires peuvent-elles se rapporter à des enjeux réels, comment peuvent-elles ouvrir des pistes de transformation ?

En changeant de regard, d’angle, de perspective nous créons des potentialités alternatives. Dans ce lieu, par la rencontre avec ces œuvres, par les relations que nous créons, nous composons un décalage commun, dans un même désir d’élargir les voies des trajectoires futures.”