Festival Non-Aligné(e)s : cellule(s) dormante(s) / Exposition, happening, salon

Pour un aperçu du jeu de tarot hétérolingue, rendez-vous sur le blog de la Bibliothèque en vadrouille (billet n°118)

*

Salon, discussions, débats, présentations, exposition, happening autour des pratiques artistiques non alignées.

25-26 novembre 2017

Une proposition mise en scène par Jean-Charles Agboton-Jumeau, critique d’art & Laurent Marissal, peintre.

L’AN 0 du festival non-aligné(e)s [FNA] sous-titré Cellule(s) dormante(s), lève un coin du voile sur une partie immergée ou sous-exposée des pratiques symboliques contemporaines, pour autant qu’en effet, « seul peut se dire contemporain celui qui ne se laisse pas aveugler par les lumières du siècle et parvient à saisir en elles la part de l’ombre, leur sombre intimité et reçoit en plein visage le faisceau de ténèbres qui provient de son temps. »
Ergo, poursuit Giorgio Agamben, la « voie d’accès au présent a nécessairement la forme d’une archéologie » qui, détourne intempestivement « la lumière, hors de sa fonction d’illumination du présent, vers l’assignation de l’infini, de l’invisible, de l’inatteignable », comme Jean-Luc Marion en convient lui aussi.
Le [FNA] prend acte de ce que les institutions (et le marché dont elles dépendent sous peine de mort désormais), sont respectivement l’arbre et son ombre qui cachent la forêt. Le festival inventorie donc, dans un lieu coopératif par excellence, des pratiques artistiques, symboliques ou savantes, minoritaires ou dissidentes qui, inscrites à la limite de la lisibilité institutionnelle et/ou de la solvabilité marchande, s’avèrent indifféremment :
alternatives (an)alphabètes anaparachroniques – autonomes – émancipatrices– expérimentales – (im)personnellesmarginales – singulières, &c.
Le [FNA] veut ainsi rendre possibles des :
agencements– complicités– dé(con)structions – perruques– sabotages – rhizomes – solidarités – subversions – &c.
qui, inactuels, inédits & cosmopolites, s’étendent à perte de vue quelque part dans l’inachevé ou dans l’ineffectué…

Continuer la lecture de Festival Non-Aligné(e)s : cellule(s) dormante(s) / Exposition, happening, salon

« Traduire » : lancement d’Intermédialités #27 au Port de tête, mardi 7 novembre, 18h

C’est avec grand plaisir que nous vous invitons au lancement du numéro « Traduire » le mardi 7 novembre, à partir de 18 h à la libraire Le port de tête (269 Avenue du Mont-Royal E. Montréal), en compagnie de Myriam Suchet, de l’artiste Zviane et des intervenant.e.s au numéro, en personne ou par leurs écrits !

Vous trouverez l’évènement Facebook ici, à partager sans modération !

En espérant que vous serez des nôtres !

Revue Intermédialités Intermediality traduire / translating No 27

Sous la direction de Myriam Suchet (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle)

Ce numéro thématique regroupe des articles de :

  • Jon Solomon (Université Jean Moulin – Lyon 3)
  • Camille Bui (Université de Montréal et Université Paris Diderot)
  • Karina Chagnon (Université du Québec à Montréal)
  • Lucia Quaquarelli (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense)
  • Maude Lefebvre (Université du Québec à Montréal)
  • Barbara Bourchenin (Université Bordeaux-Montaigne)
  • Geneviève Robichaud (Université de Montréal)
  • Julie Chateauvert (Université Paris 8)
  • Myriam Suchet (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle)

Artiste invitée :

  • Nurith Aviv, Signer en langues (2016)

(In)disciplines : savoirs • récurrences • émergences

Colloque de l’Association canadienne des sociologues et des anthropologues de langue française

1er au 3 novembre 2017, Université Laval (Québec, Canada)

L’Association canadienne des sociologues et des anthropologues de langue française (ACSALF) organise son colloque général sur le thème des (in)disciplines. L’invitation s’adresse aux anthropologues et sociologues et à ceux et celles qui partagent leurs perspectives d’enquête et d’analyse.

Argumentaire

Pourquoi les (in)disciplines ? Continuer la lecture de (In)disciplines : savoirs • récurrences • émergences