Lucioles #2 a paru

Journal destiné à rendre plus habitables et plus fraternels pour celles et ceux qui y vivent au quotidien, les universités et les établissements de recherche et d’enseignement supérieur.

Dans ce numéro 2 de Lucioles, comme dans le premier numéro, ce sont des enseignants-chercheurs et des étudiants, ou des personnels administratifs et techniques qui s’expriment, sur leur quotidien, leurs espoirs, leurs colères et leurs attachements dans un registre poético-politique. Chaque texte est anonyme, afin d’éviter tout discours d’autorité. Mais aussi pour faire écho à la presse alternative de critique de sciences des années 1970–1980, dans laquelle l’anonymat était une condition d’expression pour que le témoignage d’une personne prenne une valeur plus générale.

Lucioles est réalisé bénévolement par des amies graphistes, et Luciole n’est pas à vendre, car nous ne nous reconnaissons pas dans la marchandisation de tout, de tous et de toutes : Lucioles est cédé à à prix libre, et disponible gratuitement en version numérique sur les différents sites des auteurs. Luciole est aussi un bel objet éditorial. Cette année, les 142 pages du numéro, dans sa version papier, constituent un flip book. Le thème général du numéro est “Interdépendances”.

Lucioles tient dans une poche, pour l’emmener partout, le distribuer facilement. Réussirez-vous à vous en procurer un exemplaire ?

Voici un lien pour y accéder – bonne lecture !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.